Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Pour une décroissance…des prix!

Publié le par DRosseels

Au sein de nos sociétés, l’inflation est devenue une norme et la déflation un tabou. Les autorités monétaires agissent afin de maintenir de manière permanente une inflation positive mais limitée. On s’est ainsi habitué à une augmentation régulière des prix sans remettre cette réalité en cause. L’idée d’une déflation nous renvoie directement à la crise de 1929 et à ses conséquences désastreuses sur l’économie mondiale. Pourtant, il semble logique de voir les prix diminuer dans un environnement cherchant constamment à minimiser les coûts…

La déflation est une baisse continue de l’indice des prix sur une période suffisamment longue, i.e. un minimum de deux trimestres étant souvent considéré comme un seuil théorique. Un phénomène de déflation peut être provoqué soit par une diminution de la demande globale, soit par une augmentation de l’offre globale.

La première forme de déflation provoquée par une diminution de la demande globale a des effets néfastes sur l’économie. Les facteurs de production, et particulièrement les salaires, ne peuvent diminuer rapidement et de manière substantielle afin de s’adapter à la baisse de la demande. Cela conduit à une baisse importante des niveaux de production avec comme conséquence une hausse substantielle du chômage.

L’augmentation de l’offre globale au sein de la deuxième forme de déflation peut être provoquée soit par une diminution des coûts de production, soit par une augmentation de la productivité.

  • En réduisant les coûts de production, les entreprises augmentent leurs offres tout en maintenant leurs marges. Dans ce cas, les prix finaux diminuent mais les salariés en payent le prix fort en voyant leurs salaires et pouvoirs d’achat baisser.
  • Néanmoins, les entreprises peuvent également augmenter leurs offres en améliorant la productivité de leurs salariés. Les salaires et les marges sont alors stables tandis que les coûts encourus par les entreprises diminuent. Les prix finaux sont alors à la baisse tandis que le pouvoir d’achat de la population augmente.

Les autorités monétaires doivent arrêter de s’opposer de manière systématique à toute forme de déflation. Une étude et analyse complète des facteurs provoquant la déflation peut s’avérer bénéfique pour le pouvoir d’achat. Il est d’autant plus urgent de considérer ce type de déflation au vu de la stagnation actuelle du pouvoir d’achat et des gains de productivité amenés à s’intensifier dans le futur!

Pour une décroissance…des prix!

Commenter cet article