Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Une politique de relance par la demande dommageable... à la demande!

Publié le par DRosseels

On aime nous faire croire qu’une politique de relance de type keynésienne appliquée au niveau européen permettrait au vieux continent de sortir du marasme. Pourtant, une politique de la demande n’est pas une solution miracle, loin s’en faut.

Le principal inconvénient d’une politique de la demande est assez connu : une telle politique favorise les importations par rapport aux biens produits localement. Les capacités de production locales n’ont pas le temps de s’adapter au surplus de demande qui se voit alors comblé par des entreprises étrangères. En ce sens, les politiques keynésiennes appliquées aux Etats-Unis ont fortement contribué au développement économique de la Chine !

Un autre inconvénient, plus rarement abordé, est le fait que les entreprises locales sont confrontées à un choix suite à un surplus de demande : soit elles augmentent leurs volumes de production, soit elles augmentent leurs prix. Et les faits historiques nous font dire que ces entreprises n’accroisseront leurs productions, augmentant potentiellement leurs effectifs, que si elles disposent de capacités de production non utilisées. Elles augmenteront ainsi leurs prix pour faire face à un excès de demande si un nouvel investissement en machinerie est nécessaire…

On pouvait déjà douter de l’efficacité réelle d’une politique de relance de type keynésienne. La réalité est encore plus sévère : ces politiques ne peuvent fonctionner que dans des circonstances très précises. Et si ces circonstances ne sont pas réunies, une politique de relance par la demande ira même jusqu’à augmenter les prix et ainsi relancer la machine inflationniste…ce qui est par essence dommageable à la demande !

Une politique de relance par la demande dommageable... à la demande!

Commenter cet article