Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Peuple chinois, consommez!

Publié le par DRosseels

Une équation bien connue des économistes est celle du Produit Intérieur Brut (‘PIB’). Celui-ci, vu sous l’angle des dépenses, est égal à la somme (1) de la consommation intérieure, (2) des investissements, (3) des dépenses publiques et (4) de la balance commerciale (exportations moins importations). Par conséquent, le PIB d’un pays s’accroit dès que l’un de ces termes augmente.

Le PIB de nombreux pays asiatiques, dont la Chine, est tiré à la fois par de forts investissements et des exportations importantes. Par contre, ces pays jouissent d’une très faible consommation intérieure contrairement à la plupart des pays occidentaux. Certains indicateurs (i.e. baisse de la croissance, mécontentement de la population…) montrent aujourd’hui que ce modèle de développement est en train d’atteindre ses limites. Dans ses dernières déclarations, le gouvernement chinois a d’ailleurs montré sa volonté de rééquilibrer l’équation du PIB chinois en favorisant la consommation intérieure...

Les raisons principales expliquant la faible consommation intérieure chinoise sont les suivantes :

  • Les raisons culturelles jouent premièrement un rôle essentiel. La mise en place de la politique de l’enfant unique a totalement bouleversé les préoccupations des familles chinoises : celles-ci sont aujourd’hui exclusivement tournées vers cet enfant (de préférence un garçon). Le rêve des parents chinois est d’acheter une maison à leur unique fils afin de lui assurer un avenir. Cette habitation est en effet essentielle car, sans celle-ci, leur fils rencontrera de grandes difficultés à trouver une femme à marier (les femmes chinoises, moins nombreuses, peuvent aisément "sélectionner" leur conjoint)… L’accès aux capitaux via les organismes bancaires étant très limité, les parents épargnent énormément afin de pouvoir offrir cette habitation.
  • Une autre conséquence de la politique de l’enfant unique est le déséquilibre dans la pyramide des âges. Les jeunes générations, plus ouvertes au monde, ayant plus de besoins / envies que les anciennes générations et donc une plus grande propension à consommer, pèsent peu dans l’ensemble de la population chinoise.
  • Comme introduit précédemment, la population chinoise a un très mauvais accès au marché bancaire. L’accès aux capitaux via les organismes bancaires étant très limité, les familles chinoises épargnent énormément. Néanmoins, cette épargne n’est généralement pas placée auprès d’organismes bancaires. Les familles, ne bénéficiant pas de véhicule d’investissement performant, ne peuvent pas faire fructifier leur argent et consommer le surplus qu’elles en retirent.
  • Le système de sécurité sociale est pratiquement inexistant en Chine. L’assurance santé, le chômage ou encore la pension ne sont pas une réalité pour la population chinoise. Celle-ci ne sera donc pas couverte en cas de mésaventures et épargnent (en dehors du système bancaire) en conséquence.

Comme expliqué au sein d’un post précédent, le gouvernement chinois est aujourd’hui dans l’incapacité de réévaluer véritablement sa monnaie afin d’améliorer la consommation intérieure chinoise. Par contre, il peut se concentrer sur les raisons mentionnées ci-dessus et actionner les leviers adéquats comme par exemple la création d’un système de sécurité sociale ou d’un réseau bancaire accessible à tous. L’avenir nous dira s’il a réussi à conserver un niveau de croissance acceptable en réorientant l’équation du PIB chinois vers la consommation intérieure…

Peuple chinois, consommez!

Commenter cet article