Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés.

Liberté ou état binational?

Publié le par DRosseels

Au moment où l’humanité se remémore le premier conflit mondial, on est en droit de se demander si elle en a tiré toutes les leçons. Il faut se souvenir que l’attitude adoptée par les pays européens à la fin de ce conflit a provoqué une autre guerre mondiale. Les pays européens, en décidant de punir le peuple allemand via le traité de Versailles, ont créé un sentiment de revanche et d’injustice et ainsi jeté les bases d’un nouveau conflit. A la fin de cette deuxième guerre mondiale, ces mêmes pays ont par contre eu l’intelligence de punir une idéologie politique (i.e. le fascisme) tout en mettant en place des conditions politiques / économiques permettant au peuple allemand de se relever (i.e. le plan Marshal). Malheureusement, l’humanité a une mémoire à court terme et semble oublier ses erreurs passées…

L’actualité récente en est un exemple flagrant: comment l’état d’Israël peut-il concevoir ne pas créer un tel sentiment de revanche et d’injustice parmi la population de Gaza ? Depuis 2007, l’état d’Israël restreint l’eau et l’électricité, contrôle les moyens de communication (interdiction d’un aéroport, limite de la zone de pêche…), taxe et interdit les importations / exportations d’un peuple de 1.7 million d’habitants vivant sur 360 km². Une telle punition collective ne peut déboucher que sur un renforcement du Hamas et une troisième intifada !

C’est tout le contraire qu’il aurait fallu mettre en place afin de faire disparaître les extrémistes : ouvrir les frontières, favoriser les investissements et conclure des partenariats de libre-échange. En plus du volet économique, il aurait fallu mettre le Fatah au centre du jeu en lui faisant des concessions lors des (trop longues) négociations. L’état Israélien aurait ainsi crédibilisé le mouvement d’Abou Mazen ainsi que la stratégie économique adoptée en son temps par Salam Fayyad. Comme en 1945, il aurait été plus judicieux d'instaurer des conditions politiques / économiques permettant au peuple palestinien de se relever…

En décidant de bâillonner / contrôler la bande Gaza ainsi que l’entièreté de l’ancienne Palestine mandataire, Israël refuse la mise en place de deux états distincts. Cette situation ne pourra néanmoins pas perdurer éternellement. Comme précédemment en Afrique du Sud, les murs risquent un jour de tomber sous la pression internationale et avec eux, un état binational pourrait voir le jour. L’état d’Israël a aujourd’hui les cartes en main pour éviter un tel scénario. Il lui suffit de rendre au peuple palestinien sa liberté…

Liberté ou état binational?

Commenter cet article